Le guide de votre bien-être à domicile

Shiatsu

Amma assis et do-in : deux disciplines dérivées du shiatsu

shiatsu

© Miklav - Fotolia.com

Le amma assis est un massage qui se reçoit assis. Complémentaire, le do-in est une méthode d'auto-massage anti-stress et préventive efficace. Ces deux techniques ont les mêmes principes que le shiatsu. Découverte.
  1. Le amma assis
  2. Le do-in

Le amma assis

Le amma assis, aussi nommé shiatsu assis, est une technique dérivée du shiatsu. Mise au point en Californie au début des années 80, le amma assis se reçoit habillé et - comme son nom l'indique - assis sur une chaise ergonomique spécialement conçue pour cet usage. Le amma assis est profitable à tous, sans contre-indication, et peut se pratiquer n'importe où, ce qui en fait une technique souvent utilisée dans les milieux professionnels pour détendre les salariés passant de longues heures devant un ordinateur, par exemple.

Ce massage relaxant et anti-stress dure entre quinze et vingt minutes. Le praticien effectue des pressions et des pétrissages sur les points d'acupuncture et les méridiens du dos, des hanches, des épaules, du cou, de la tête, des bras et des mains. Le amma assis relance la circulation énergétique et dissipe les tensions, tout en dynamisant l'organisme entier.

Le do-in

La pratique du do in

Le do-in est une technique de bien-être dérivée du shiatsu qui permet de préserver sa bonne santé. L'avantage du do-in est qu'il se pratique sans partenaire et habillé. C'est un auto-massage qui ne nécessite de surcroît pas de connaissances anatomiques particulières et ne présente aucune contre-indication.

Le do-in est une technique précieuse car elle facilite l'approche et la compréhension du corps, tout en contribuant à son équilibre énergétique. En faisant circuler l'énergie harmonieusement à travers les méridiens, vous pouvez détendre votre corps et renforcer vos défenses immunitaires. Le do-in stimule les fonctions du corps : respiration, digestion, circulation, etc. Pratiqué régulièrement, le do-in a une action préventive sur la santé.

Le bon rythme pour le pratiquer : quinze minutes par jour en privilégiant les exercices énergisants le matin et relaxants le soir pour faciliter le sommeil. Vous pouvez faire une séance de do-in le matin à jeun pour vous permettre de bien démarrer la journée. Vous constaterez au bout de quelque temps que vos petits maux quotidiens (difficultés à sortir du lit, poches sous les yeux, bouche pâteuse, douleurs diverses, lassitude, états dépressifs légers...) vont disparaître. Si vous ne pouvez pas faire votre séance au réveil, vous pouvez la faire à tout autre moment de la journée.

Le do in au quotidien

Le do-in peut également être pratiqué pour s'échauffer avant une activité sportive, pour décompresser avant une intervention en public ou une prestation artistique, pour renforcer sa disponibilité au quotidien, pour se recentrer au travail en cas de surmenage, etc.

Le massage do-in se fait principalement sur le visage, les paupières, le nez, les joues, la tête, la nuque, les épaules, les bras et les mains, le ventre, les reins, les jambes et les pieds. La technique du do-in utilise des pressions, des tapotements, des étirements simples et des frottements des doigts sur l’ensemble du corps, le long du trajet des méridiens et sur les points d'acupuncture. En général, seul le bout du pouce, de l’index ou du majeur est utilisé pour le massage. Il est possible d’employer également la paume des mains pour effectuer un massage plus appuyé, des effleurements ou des tapotements. Le pouce est utilisé en pression statique, en mouvement circulaire ou en huit.

Pour un massage do-in efficace, la pression ne doit pas excéder une minute et demie. Pour vous dynamiser, appuyez d'abord fortement sur le point énergétique choisi puis retirez aussitôt vos doigts. À l'inverse, pour vous relaxer, appuyez moins fort mais plus longtemps sur le point choisi, sans dépasser une minute et demie. Prêtez attention à vos sensations et ne vous étonnez pas si vous ressentez une légère douleur lorsque vous sollicitez un point énergétique : c'est le signe que vous venez localiser une tension, qui va disparaître au fur et à mesure du massage.

Quelques exemples de manipulation

Pour soulager fatigue et tension musculaire consécutives à une position assise prolongée, stimulez le point situé sous le genou, sur la face externe du tibia. En cas de surmenage, de simples pressions sur le bord interne du bras vous permettront de retrouver votre sang-froid. Pour vous détendre, exercez cinq ou six pressions, avec les pouces et les index, du centre du menton vers la périphérie du visage. Répétez ce mouvement au milieu des joues et sur les orbites au-dessous des yeux. Après plusieurs passages, terminez le massage par une petite pression sur les tempes.