Le guide de votre bien-être à domicile

Shiatsu

Le shiatsu : une thérapie manuelle d'origine japonaise

shiatsu

© Miklav - Fotolia.com

Shiatsu est un mot japonais d'origine récente qui signifie "pression des doigts". Le shiatsu est une méthode de thérapie manuelle par massage, à la fois curative et préventive, qui dérive de l'Amma.

Qu'est-ce que le shiatsu ?

Le shiatsu est une technique de thérapie utilisant la main et le massage pour soigner, soulager, reposer et détendre l'organisme. Le shiatsu prend en compte l'ensemble des théories de la médecine traditionnelle chinoise aussi bien que les connaissances en anatomie et en physiologie modernes. Le shiatsu est basé sur le tao, c'est-à-dire sur le principe du yin et du yang. Le yin équivaut à la terre, à la lune, à l'obscurité, à l'humidité, à la passivité, à l'introversion, à la douceur, à l'intellect et à la féminité. Dans le corps, le yin représente les organes pleins (le c½ur et les poumons, par exemple), l'intérieur du corps en général, son côté droit, sa face antérieure et sa moitié inférieure, ainsi que les douleurs chroniques. Le yang correspond au ciel, à la lumière, au feu, à la sécheresse, à l'activité, à l'extraversion, à la dureté et à la masculinité. Dans le corps, le yang représente les organes creux (l'estomac et la vessie, par exemple), la surface du corps, les douleurs aiguës et le physique. Le postulat du shiatsu est que si un déséquilibre entre le yin et le yang dans l'organisme provoque troubles et maladies, un rééquilibrage de ces énergies par massage shiatsu adapté est capable de restaurer la santé et de la préserver.

Le shiatsu sert donc à rétablir ou maintenir la circulation harmonieuse des énergies dans le corps en pratiquant des étirements ou des pressions (réalisées en général avec les pouces, mais parfois aussi avec les autres doigts, les paumes des mains, les coudes et les genoux sur la totalité du corps) sur des méridiens (= lignes immatérielles spécifiques) et des points énergétiques localisés et connus également en acupuncture.

Le shiatsu peut traiter de nombreux troubles fonctionnels et organiques, mais c'est avant tout une excellente médecine préventive. La médecine orientale étant en effet souvent plus orientée vers la préservation de la bonne santé que vers la lutte contre la maladie. Le shiatsu est désigné comme une méthode holistique, c'est à dire agissant tant sur le plan physique que psychique et mental. En cela, le shiatsu est véritablement un art du bien-être à la portée de tous.

De l'Amma au shiatsu : histoire du shiatsu

Si les traces les plus anciennes de thérapies manuelles remontent à des millénaires, les techniques fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise remontent au VIe siècle et ont données le Amma.

Le Amma était à ses débuts une technique thérapeutique complète, c'est-à-dire comprenant diagnostic et traitement. Cependant, lorsque, pendant la dynastie Tokugawa, de 1600 à 1860 environ, le Japon se ferma au monde en refusant toute relation avec l'extérieur, le massage thérapeutique Amma s'étiola et devint progressivement une technique simplement corporelle et populaire, souvent pratiquée par les aveugles car leur qualité de toucher était très appréciée. Lorsque le Japon se rouvrit à l'extérieur, à la fin du XIXe siècle, le Amma n'était plus considéré comme une technique médicale, et les techniques de massage occidentales, mieux perçues, lui furent préférées.

Le renouveau de la médecine traditionnelle japonaise commença au début du XXe siècle. C'est à cette époque qu'apparut le terme shiatsu, mais sa paternité, attribuée à Tokujiro Namikoshi ou à Tenpeki Tamai, n'est pas vraiment claire. En 1930, le Ministère de la Santé recensa officiellement 300 techniques thérapeutiques différentes, dont le shiatsu, qui se définissait déjà à l'époque comme une véritable philosophie de vie, mais dont le terme ne fut finalement déposé qu'en 1939.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, l'occupation américaine imposa de force le système médical occidental au Japon tout en l'isolant de l'influence chinoise, compromettant ainsi le développement de la technique du shiatsu.

Après-guerre, alors que la médecine occidentale continuait de se développer et de concurrencer les pratiques chinoises et locales, le shiatsu bénéficia enfin d'une reconnaissance officielle du Ministère de la Santé japonais. Celui-ci définit en 1955 le shiatsu comme une forme de manipulation thérapeutique qui utilise seulement les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique, et qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger un mauvais fonctionnement interne, maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques

.

Marilyn Monroe elle-même aurait été traitée grâce au shiatsu lors d'un déplacement au Japon, ce qui aurait contribué à populariser cette technique mondialement. Aujourd'hui, le shiatsu est une pratique thérapeutique connue et utilisée dans le monde entier. Le shiatsu est d'ailleurs une des huit approches alternatives désignées comme "médecine non conventionnelle digne d’intérêt" par le Parlement européen.