Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Le Shiatsu, une bonne alternative pour soulager les symptômes de pré-ménopause

Après l’acupuncture, l’homéopathie ou l’aromathérapie, les femmes souffrant des symptômes de pré-ménopause peuvent aussi se tourner vers une autre thérapie douce pour les soulager : le Shiatsu. Parmi les symptômes classiques : troubles du sommeil, bouffées de chaleur, changements d'humeur, l'irritabilité, l'anxiété, etc. Rien d’inquiétant mais un état surtout incommandant.

Déjà connu pour ses bienfaits sur le rééquilibrage des énergies internes du corps par la “pression des doigts” (traduction du mot “shiatsu”), cette thérapie manuelle d’origine japonaise contribue à apaiser l’inconfort associé à l’apparition des symptômes de ménopause.

Comme toutes les thérapies d’origine orientale, le shiatsu a pour principe que le corps humain est composé d’un réseau de méridiens à travers lesquels l’énergie circule. Lorsqu’une personne a un malaise, comme c’est souvent le cas pendant la période de pré-ménopause, le flux d’énergie est perturbé. Le massage shiatsu est alors appliqué sur des zones spécifiques du corps correspondant aux méridiens visés.

Préalablement au massage shiatsu, la patiente est diagnostiquée par un praticien qualifié qui analysera ses antécédents. Les traitements peuvent concerner des palpitations intenses et des problèmes nerveux qui seront soulagés grâce à une pression des doigts sur méridiens reliés aux reins, à la vessie et au coeur, tandis que l’anxiété et la tension seront traitées grâce au point méridien situé au milieu des sourcils.

Une technique de massage circulaire devrait apaiser la patiente, tout en pratiquant des exercices de respiration profonde, chaque inspiration et expiration d’une durée de 30 secondes. En clair, l’objectif est de relaxer la patiente afin qu’elle se concentre sur le fonctionnement de sa respiration et de ses battements de coeur.

Une séance de shiatsu dure en moyenne 40 à 60 minutes. La pression est appliquée sur la patiente allongée au sol. La force de pression est alternée pour relaxer tous les muscles, le shiatsu étant une thérapie non douloureuse.